TERRY RELAIS TERRY
ASSOCIATION MARILOU
                                                                                    

SUBSTANCES PSYCHO ACTIVES

Accueil    
Terry    
Le relais Terry    
L'association Marilou    
Sécurité routière    
Les substances psycho actives 
L'alcool    
Le cannabis    
La cocaïne    
L'héroïne      
L'ecstasy et les amphétamines  
Les autres drogues    
Les médicaments psycho actifs  
La vitesse    
La ceinture    
La vue    
La fatigue, la somnolence    
Le téléphone portable    
Les deux roues motorisés    
Les sanctions, la justice    
Que faire en cas d'accident    
Hommages    
Contacts    
Le blog                                                             
Livre d'or    
Témoignages & réactions    
Le PEIC de TIVAOUANE                                            La presse en parle

SALUT, JE SUIS LA DROGUE...

Mon nom vous fait frémir n'est-ce pas !
Je suis l'amie fidèle de l'alcool et la cigarette et tout comme eux , je vous déteste au plus haut point, surtout les jeunes.
Je vous hais d'être beaux, intelligents et en santé, heureusement plusieurs d'entre vous sont déjà mes ESCLAVES et sont beaucoup moins reluisants maintenant.
Pour ceux qui ne le savent pas, mon travail à moi c' est l'abrutissement du cerveau ; c'est ma spécialité.
J'aime les débiles, les névrosés, les drogués, les amorphes... enfin... je n'aime pas la beauté. Je trouve les arbres laids et j'ai une saine horreur des fleurs. La nature que votre Dieu a créée, je la trouve affreuse; c'est pourquoi j'expédie les gens qui me consomment dans des pays d'épouvante et de désolation d'où, très souvent, on ne revient jamais.
J'aime les gros trafiquants... les gens sans morale, la saleté, le désespoir et la mort. Je suis mondialement connue, je traverse les continents à la vitesse de l'éclair et aucune frontière ne me résiste. Je suis partout à la fois...je me fous des lois et des principes... et je laisse sur mon passage la destruction et la folie !
Merci de me vendre, de me consommer et de me cacher, votre aide m'est infiniment précieuse pour anéantir ce qui reste d'amour sur terre.
Si vous aimez les films d'horreur, si vous voulez connaître l'angoisse et la peur et si vous êtes, comme moi, l'ennemi juré du bonheur, alors, consommez-moi sans réserve.
Vous n'aurez aucune difficulté à me trouver... je suis partout où mes services sont requis : Vous pouvez même devenir un de mes vendeurs.
Je suis toujours à la recherche de sang nouveau, tel un vampire.
Je n'ai qu'un seul ami au monde, c'est l'alcool ; il m'aime et me respecte. Il sait très bien que je suis encore plus dangereux que lui ; ensemble nous faisons une belle paire de salauds, nous vivons le parfait bonheur... le nombre de nos victimes augmente sans cesse... que pouvons-nous demander de plus?
Jeunes et moins jeunes, voulez-vous me confier vos cerveaux ? Je vous promets de les détraquer à tout jamais et je vous promets aussi, par la même occasion, de faire de vous des loques humaines, dans les meilleurs délais. Avec un peu de chance, vous pourriez peut-être vous suicider ou terminer votre vie à l'asile ou en prison !
Je vous laisse réfléchir . . ., il faut que je vous quitte. Je suis débordée de travail ; des millions de gens naïfs m'attendent avec impatience.
P.S. Excusez-moi, mais je n'aurai pas de temps à perdre pour assister à votre déchéance ou vos funérailles.
Signé : Sans remords aucun.

--------------------

Alcool, tabac, cannabis, héroïne, cocaïne, etc. sont des substances psychoactives qui agissent sur le cerveau :
- elles modifient l'activité mentale, les sensations, le comportement. Leur usage expose à des risques et à des dangers pour la santé et peut entraîner des conséquences dans la vie quotidienne mais aussi engendrer une dépendance ;
- elles provoquent des effets somatiques (sur le corps) variables selon les propriétés de chacune, leurs effets et leur nocivité.

Le cannabis, la cocaïne, l'ecstasy, l'héroïne et d'autres encore sont des substances illicites : le code pénal en interdit et en réprime la production, la détention et la vente, conformément aux conventions internationales. Leur usage est également interdit et sanctionné.

Les médicaments psychoactifs (anxiolytiques, hypnotiques, antidépresseurs) sont prescrits par un médecin pour traiter des états d'anxiété, de troubles du sommeil, de dépression ; leur production et leur usage sont strictement contrôlés. Cependant, il arrive qu'ils soient détournés de cet usage thérapeutique, et l'automédication est fréquente.

L'alcool et le tabac sont des produits dont la vente est contrôlée, et leur consommation dans les lieux publics réglementée.

--------------------

CLASSIFICATION

DROGUE : toute substance, autre que les aliments, qui est absorbée pour modifier la façon dont le corps ou l'esprit fonctionne. Agissant sur le système nerveux central, l'usage abusif d'une drogue provoque des perturbations physiques et mentales ainsi qu'un état de dépendance physique, un état de dépendance psychologique et de tolérance.
NARCOTIQUE : Substance provoquant un état de torpeur ou un sommeil artificiel. Narcotique vient du grec «narkè » qui signifie "torpeur" : ralentissement des fonctions vitales et/ou de l'activité psychique, diminution de la sensibilité.
PSYCHOTROPE : toute substance qui agit sur le psychisme en modifiant le fonctionnement mental, entraînant des changements dans les perceptions, l’humeur, la conscience, le comportement et diverses fonctions psychologiques et organiques. Le terme psychotrope signifie littéralement "qui agit, qui donne une direction (trope) à l'esprit ou au comportement (psycho).
De manière spécifique, un psychotrope réfère aux médicaments utilisés dans le traitement de désordres mentaux, tels les neuroleptiques, les anxiolytiques, etc. 
STUPÉFIANT : se dit des substances dont les effets psychoactifs peuvent entraîner des effets de tolérance et de dépendance. Plus correctement, ce terme ne devrait s’utiliser que pour désigner les dépresseurs du système nerveux central tels les opiacés.

PERTURBATEURS
STIMULANTS
DEPRESSEUR

CANNABIS

SOLVANTS & PRODUIRS VOLATILES

HALLUCILOGENES

COCAÏNE

AMPHETAMINES

CAFEÏNE

NICOTINE

ALCOOL

BARBITURIQUES

BENZODIAZPINES

OPIACES

--------------------

LES MOTIFS DE CONSOMMATION

Satisfaire la curiosité, le désir d'expérimentation afin de connaître l'effet du produit;
Recherche l'évasion, l'effet réputé, l'euphorie, le bien-être;
Répondre aux pressions du groupe : conformisme. Favoriser les échanges : (ex. L'alcool = lubrifiant social);
Besoin d'assurance et de confiance en soi ; pour faire face aux problèmes;
Augmenter la créativité et la performance artistique; favoriser, par les hallucinogènes, l'expérience religieuse;
Réduire l'angoisse, oublier une peine ou un échec;
Augmenter l'appétit sexuel.

--------------------

TOLERANCE & ACCOUTUMANCE, DEPENDANCE & ADDICTION

Avec le temps, le consommateur régulier de drogue a besoin d'augmenter sa dose pour ressentir les mêmes effets. Nous parlons alors de tolérance au produit. Cette hausse de la consommation accroît le risque d'affecter sa santé.
On a longtemps considérée la tolérance comme un phénomène exclusivement physiologique, une conséquence de l'adaptation de l'organisme à un produit régulièrement absorbé de sorte qu'il faille de plus en plus de ce produit pour atteindre l'effet recherché. On reconnaît aujourd'hui qu'elle constitue aussi une réalité psychopharmacologique (en rapport aux effets exercés par des substances sur le psychisme). Occasionnellement et pour certains produits (ex : marijuana), on observe une tolérance inversée. Il s'agit d'une condition dans laquelle la réponse à une même quantité de substance apparaît plus rapidement ou plus intensément à la suite d'un usage répété. Enfin, on parle de tolérance croisée lorsque la tolérance envers une substance se généralise à d'autres substances dont l'action est semblable, par exemple, entre les anxiolytiques et l'alcool.

La DEPENDANCE se définit par l'état résultant de l'absorption périodique ou continuelle d'une drogue. Selon la nature de la drogue consommée (médicaments, tabac, alcool, haschisch, héroïne), l'état du sujet et sa tolérance au produit, la dépendance peut être psychique ou/et physique.
Une DEPENDANCE, c'est l'ensemble de phénomènes comportementaux, cognitifs et physiologiques survenant à la suite d’une consommation répétée d’une substance psychoactive, typiquement associés à un désir puissant de prendre la drogue, à une difficulté à contrôler la consommation, à une poursuite de la consommation malgré des conséquences nocives, à un désinvestissement progressif des autres activités et obligations au profit de la consommation de cette drogue, à une tolérance accrue, et, parfois, à un syndrome de sevrage physique.
Le terme ADDICTION réfère de plus en plus à la compulsion et au contrôle des impulsions, c'est-à-dire au comportement, plutôt qu'au produit, ou en l'absence d'un produit comme dans le cas du jeu pathologique. Le terme dépendance est d'abord axé sur les produits, la notion de tolérance (nécessité d'augmenter les doses pour obtenir un effet constant) et de sevrage (symptômes en cas de cessation brutale de la consommation). Le terme dépendance reste le terme de référence dans les manuels diagnostics internationaux.

--------------------

DEPENDANCE PHYSIQUE, PSYCHIQUE, PSYCHOLOGIQUE

La dépendance physique se traduit par des troubles organiques dès que la drogue cesse d'être consommée : c'est l'état de manque, caractérisé par des vomissements, des crampes, une angoisse intense, etc.
L'intensité des symptômes diffère selon les substances, l'individu et les habitudes de consommation. L'explication médicale, voire neurobiologique, de ce phénomène parle du temps requis (généralement de 7 à 10 jours) par l'organisme pour rétablir l'équilibre suite au dysfonctionnement de certains neurones.

La dépendance psychique se traduit par le besoin de consommer des drogues modifiant l'activité mentale. L'abstinence provoque un désir compulsif, tyrannique, de recourir de nouveau au produit.

La dépendance psychologique s'inscrit dans un processus à caractère compulsif afin d'amener le consommateur à se sentir bien ou à mieux s'adapter à la réalité. C'est un mécanisme d'adaptation coûteux, voire destructeur. Elle repose davantage sur les caractéristiques de l'individu (habitudes, états affectifs, styles de vie) que sur la substance elle-même.
La dépendance psychologique est souvent définie par le mot anglais "CRAVING" qui traduit bien l'envie extrême de consommer et de ressentir les effets du produit.

--------------------

RISQUES ET CONSEQUENCES

RISQUES SUR LA SANTÉ MENTALE
Court terme: confusion, angoisse, troubles mentaux passagers (bad trips)
Long terme: troubles de la personnalité, problèmes d'apprentissage, perte de mémoire.

RISQUES DE PROBLÈMES JUDICIAIRES
Les produits étant illicites, on risque l'emprisonnement et un d'importantes amendes.

DOSE EXCESSIVE (overdose)
Dose qui peut causer des dommages physiques ou mentaux aussi graves que soudains, voire la mort.

DROGUES ACHETEES
On ne peut jamais savoir exactement ce qui est consommé.
Les 2/3 de tous les échantillons vendus sont différents de ce que prétend le vendeur.

DANGERS POUR LA SÉCURITÉ
Réduction de la coordination physique (conduite automobile dangereuse)
Facultés affaiblies
Le mélange des drogues produit des effets imprévisibles.