TERRY RELAIS TERRY
ASSOCIATION MARILOU
                                                                                    

LE CANNABIS

Accueil    
Terry    
Le relais Terry    
L'association Marilou    
Sécurité routière    
Les substances psycho actives 
L'alcool    
Le cannabis    
La cocaïne    
L'héroïne      
L'ecstasy et les amphétamines  
Les autres drogues    
Les médicaments psycho actifs  
La vitesse    
La ceinture    
La vue    
La fatigue, la somnolence    
Le téléphone portable    
Les deux roues motorisés    
Les sanctions, la justice    
Que faire en cas d'accident    
Hommages    
Contacts    
Le blog                                                             
Livre d'or    
Témoignages & réactions    
Le PEIC de TIVAOUANE                                            La presse en parle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le cannabis ou chanvre indien est l'une des plantes de culture et d'usage les plus anciennement connues. Originaire d'Asie Centrale, sa culture s'est déplacée dans le temps et dans l'espace depuis plusieurs millénaires, en raison des conquêtes ou des mouvements migratoires et commerciaux. Elle s'est répandue dans les zones tropicales ou tempérées.

--------------------

LE CANNABIS, QU'EST CE QUE C'EST ?

Le cannabis est une plante dont la taille peut variée entre 0,30 et 5 mètres de haut. Il est connu sous 350 noms différents. Classé parmi les produits hallucinogènes et inscrit sur la liste des stupéfiants, le principe actif du cannabis responsable des effets psychoactifs est le THC (tétrahydrocannabinol), inscrit sur la liste des stupéfiants. Sa concentration est très variable selon les préparations et la provenance du produit.

--------------------

LES MODE DE CONSOMMATION

- L'HERBE (marijuana, ganja, beuh, etc.).
Ce sont les feuilles, tiges et sommités fleuries, simplement séchées. Elles se fument généralement mélangées à du tabac, roulées en cigarette souvent de forme conique ("joint", "pétard"...).

                                                                                 

- LA RESINE (haschisch, hasch, shit, chichon, etc.).

Obtenue à partir des sommités fleuries de la plante. Se présente sous la forme de plaques compressées, barrettes de couleur verte, brune ou jaune selon les régions de production. Se fume généralement mélangée à du tabac : "le joint". Le haschich peut être coupé avec du henné, du cirage, de la paraffine,des excréments d'animaux, du sang séché,ou d'autres substances plus ou moins toxiques.

                                                                                 

- L'HUILE

Préparation plus concentrée en principe actif, consommée généralement au moyen d'une pipe. Son usage est peu répandu en France.

                                                                                        

--------------------

EFFETS RECHERCHES

Les effets peuvent être comparés à ceux de l'ivresse alcoolique. On parle alors d'ivresse cannabique. Il est possible de les scinder en quatre phases :
    - Excitation et euphorie,
    - Confusion mentale
    - Extase onirique, béatitude,
    - Descente – Dépression – éventuellement sommeil
Les effets physiques se manifestent par une perte de la coordination, une impression d'augmentation de l' acuité visuelle et des perceptions sensorielles, une tendance à l'hilarité et une plus grande sociabilité.

--------------------

EFFETS ET DANGERS

LES EFFETS IMMEDIATS
Les consommateurs recherchent un état de détente, de bien-être et une modification des perceptions (par exemple, sensation de mieux entendre la musique). Mais les effets recherchés ne sont pas toujours obtenus.
Les effets de la consommation de cannabis sont variables : légère euphorie accompagnée d'un sentiment d'apaisement, légère somnolence. Mais elle peut entraîner aussi parfois un malaise, une intoxication aigüe ("bad trip") qui peut se traduire par des tremblements, des vomissements, une impression de confusion, d'étouffement, une angoisse très forte.
Le cannabis diminue les capacités de mémoire immédiate et de concentration chez les consommateurs, tant qu'ils sont sous l'effet du cannabis. La perception visuelle, la vigilance et les réflexes sont également modifiés. Ces effets peuvent être dangereux si l'on conduit une voiture ou si l'on utilise des machines (machines-outils par exemple).
Selon la personne, la quantité consommée et la composition du produit, le cannabis peut avoir des effets physiques comme :
- un gonflement des vaisseaux sanguins (yeux rouges) ;
- une augmentation de l'appétit (fringales) ;
- une augmentation du rythme du pouls (palpitations) ;
- une diminution de la sécrétion salivaire (bouche sèche) ;
- parfois une sensation de nausée.

LES EFFETS D'UNE CONSOMMATION REGULIERE

Certains effets sont loin d'être anodins et révèlent un usage problématique, donc nocif :
- difficultés de concentration, difficultés scolaires ;
- préoccupations centrées sur l'obtention et la consommation du produit, isolement social et perte de motivation ;
- risques pour l'usager et son entourage, liés aux contacts avec des circuits illicites pour se procurer le produit ;
- chez certaines personnes vulnérables, le cannabis peut engendrer ou aggraver un certain nombre de troubles psychiques comme l'anxiété, la panique et favoriser la dépression. Il peut aussi provoquer l'apparition d'une psychose cannabique : il s'agit d'une bouffée délirante qui nécessite une hospitalisation dans un service spécialisé. Le cannabis est également susceptible, chez les sujets prédisposés, de révéler ou d'aggraver les manifestations d'une maladie mentale grave, comme la schizophrénie.

--------------------

CANNABIS ET DEPENDANCE

On peut devenir dépendant au cannabis, mais les individus ne sont pas égaux devant le risque de dépendance. Plusieurs facteurs entrent en jeu :
certains consommateurs réguliers, en raison de leurs habitudes de consommation, de leur personnalité, de leur histoire personnelle, de leur environnement, auront plus de mal que d'autres à diminuer ou arrêter leur consommation, et sont donc plus vulnérables à la dépendance.

--------------------

LES RISQUES AU VOLANT

Une étude de grande ampleur a été menée en France, pour examiner le lien entre l'usage de stupéfiants et les accidents mortels sur les routes. L'étude a ainsi retenu 10 748 conducteurs impliqués dans un accident mortel, entre octobre 2001 et septembre 2003.
Les principales conclusions de cette étude sont :
- Conduire sous l'effet du cannabis double, en moyenne, le risque d'être responsable d'un accident mortel (x 2).
- L'étude démontre pour la première fois l'existence d'un « effet-dose », c'est-à-dire que le risque augmente avec la concentration de THC (principe actif du cannabis) dans le sang.
- Le nombre de victimes imputable au cannabis serait de l'ordre de 230 morts par an sur les routes (sur une base de 6000 accidents mortels), dont une grande part a moins de 25 ans. Les accidents résultent d'une plus grande vulnérabilité du conducteur face à un événement inattendu ou, en cas de forte consommation ou de mélange avec l'alcool, d'une dégradation générale des capacités de conduite pouvant mener à une perte de contrôle.
- La consommation conjointe de cannabis et d'alcool (effective chez 40% des conducteurs positifs au cannabis) entraîne une cumulation des effets, et une multiplication des risques : le conducteur positif au cannabis et à l'alcool multiplie ainsi par **15** le risque d'être responsable d'un accident mortel.