TERRY RELAIS TERRY
ASSOCIATION MARILOU
                                                                                    

FATIGUE & SOMNOLENCE

Accueil    
Terry    
Le relais Terry    
L'association Marilou    
Sécurité routière    
Les substances psycho actives 
L'alcool    
Le cannabis    
La cocaïne    
L'héroïne      
L'ecstasy et les amphétamines  
Les autres drogues    
Les médicaments psycho actifs  
La vitesse    
La ceinture    
La vue    
La fatigue, la somnolence    
Le téléphone portable    
Les deux roues motorisés    
Les sanctions, la justice    
Que faire en cas d'accident    
Hommages    
Contacts    
Le blog                                                             
Livre d'or    
Témoignages & réactions    
Le PEIC de TIVAOUANE                                            La presse en parle



De nombreuses études scientifiques montrent que beaucoup de conducteurs prennent la route sans se préoccuper de leur état de vigilance. Or, conduire en état de somnolence est véritablement dangereux puisque cela multiplie par huit   les risques d'avoir un accident corporel.
Plusieurs règles simples permettent de limiter les risques de somnolence, notamment :
S'arrêter et se reposer dès qu'on ressent les premiers signes de fatigue (raideurs dans la nuque, douleurs dans le dos, fixité du regard). Une pause toutes les deux heures au minimum s'impose. La nuit, période propice à la somnolence, il ne faut pas hésiter à s'arrêter plus fréquemment, ne pas prendre la route en étant fatigué, éviter les heures où le risque de somnolence augmente sensiblement soit entre 13 h et 16 h, et entre 2 h et 5 h, respecter les limitations de vitesse car rouler vite fatigue (le cerveau doit alors traiter davantage d'informations), appliquer le principe de la "sieste dynamisante" pour récupérer rapidement : prendre un ou deux cafés avant de faire une courte sieste. La caféine mettant 15 à 30 minutes avant d'agir, son absorption ne gêne pas l'endormissement et permet de recouvrer l'ensemble de ses capacités au réveil (pas d'inertie du sommeil). Si l'état de santé du conducteur interdit la caféine, il suffit d'attendre 30 minutes avant de reprendre la route après la sieste.